La Statue de la Liberté - Ce qu\'il faut savoir pour votre visite

Films dans lesquels apparaît (ou est détruite) la Statue de la Liberté

La Statue 0 4694
peliculas estatua libertad

Il ne fait aucun doute que l’icône universelle la plus représentée (et maltraitée) par l’industrie cinématographique est la Statue de la Liberté. Son caractère symbolique a été utilisé plus d’une fois pour laisser libre cours à des messages visuels très forts, dans lesquels on se sert de ce symbole pour exprimer la fin de la civilisation ou, plus rarement, son pouvoir en tant qu’icône de la liberté.

Nous allons donc nous intéresser à quelques films où la Statue de la Liberté a joué un rôle important. Pour cela, nous nous concentrerons principalement sur le cinéma catastrophiste, dans lequel la destruction de cette magnifique statue a symbolisé la destruction de notre monde tel que nous le connaissons ou la fin de nos libertés. Voici nos films préférés:

 

Le Jour d’après (2004)

L’image de la torche de la Statue émergeant d’un sol gelé est celle qui se trouve sur la jaquette de l’édition DVD. Avant d’être enterrée sous la glace, la Statue de la Liberté défiait les vagues géantes d’un tsunami qui menaçait New York, symbolisant ainsi la résistance de la liberté face à toutes les forces, même celles de la nature

À la fin du film, la planète est détruite et les humains disparaissent. Pour refléter cette destruction, rien de mieux que de voir d’abord tomber la Statue universelle.

Sabotage (1942)

Poursuivons avec ce grand film d’Alfred Hitchcock et ses scènes spectaculaires qui se déroulent autour de la Statue de la Liberté. Il s’agit de l’un des films les moins connus de ce réalisateur, mais ce n’est pas pour cela qu’il passe inaperçu. L’histoire se centre sur la persécution d’un travailleur qui a été témoin d’un acte de sabotage dans son usine. À la suite de cet acte, son ami meurt et il devient le principal suspect du crime.

Comme nous le voyons, la trame ressemble à celle d’autres films d’Hitchcock. Cependant, nous aimerions ici souligner l’utilisation du monument new-yorkais en tant que reflet du dénouement de l’histoire. Cette scène est probablement la plus belle du film. Le personnage principal, Barry Kane (Robert Cummings) parvient à atteindre Frye (Norman Lloyd), le véritable coupable, au niveau de la torche de la Statue. Les images de cette séquence sont exceptionnelles.

La Planète des Singes (1968)

Pour nous, il s’agit de l’apparition la plus marquante, la plus forte et la plus terrifiante de la Statue de la Liberté dans le monde du cinéma. À la fin du film, Charlton Heston tombe à genoux face à l’image de la dame en métal à moitié enterrée sur une plage perdue d’une planète gouvernée par une tribu de singes. À ce moment précis, le personnage se rend compte que la planète sur laquelle il est arrivé après son voyage spatial n’est autre que la Terre, à une période post-apocalyptique. La civilisation a été détruite et les êtres humains sont devenus les esclaves d’une espèce brutale d’hominidés.

Le plus grand symbole de liberté des hommes n’est plus qu’un tas de fer oublié, en train de rouiller.

SOS Fantômes 2 (1989)

Nous changeons maintenant de registre pour passer à une comédie familiale bien connue et très divertissante, la suite du grand succès SOS Fantômes. Ici, l’équipe de parapsychologues excentriques et de protecteurs de l’au-delà lutte contre un démon du XVIIème siècle, Vigo. Ce dernier menace la ville de New York et, par conséquent, toute l’humanité.

Poursuivis par la force démoniaque médiévale, les membres de l’équipe ont une brillante idée: remplir la Statue de la Liberté (qui est vide) avec une espèce de substance ésotérique de positivité et de « bonne humeur ». La Statue se réveille alors et prend les commandes du combat final contre le mal, en détruisant le bâtiment depuis lequel l’esprit démoniaque menaçait de transformer la Terre en royaume des ténèbres.

Deep Impact (1998)

Revenons aux catastrophes et parlons maintenant de ce film apocalyptique dans lequel une pluie d’astéroïdes détruit la planète. Au premier impact, une vague géante submerge la ville de New York et emporte avec elle la Statue de la Liberté, dont la tête finit par chuter et se retrouver par-terre, au milieu des débris, dans une rue de la ville.

Cloverfield (2008)

Réalisé par Matt Reeves, Cloverfield est l’un de ces films qui marquent les spectateurs par sa façon de raconter les choses. Il est divertissant, dynamique, trépidant. Un critique du journal El País (Espagne), Jordi Costa, l’a défini comme un « »monster movie » (…) de l’ère YouTube». Cependant, ce qui nous intéresse réellement dans cette oeuvre est l’apparition de la Statue de la Liberté. Il faut savoir qu’elle est présente sur l’affiche du film.

Dans Cloverfield, la statue est décapitée et sa tête acquiert un rôle essentiel au niveau des effets spéciaux. Cette scène est l’une des plus intéressantes du film.

Notez cet article

Cet article vous a plu? Vous pouvez lui donner une note entre 1 et 5. Merci de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...

Valoración del Editor

  • Note
  • Puntuación total

Valoración del usuario

  • Note
  • Puntuación total

Related Posts

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre hôtel à New York

Payez a l'hotel!

Date d'arrivée

calendar

Date de départ

calendar

Serveur securise
Meilleur Tarif garanti

Excursions et Visites Guidées